Vichy > Son patrimoine > Grand Casino


Grand Casino

emblème du faste de Vichy

Grand Casino - VICHY UNESCO

Le Grand Casino de Vichy, aujourd’hui appelé Palais des Congrès-Opéra, est le bâtiment emblématique de la cité thermale. Il voit le jour à la suite de la venue de Napoléon III, alors Empereur des Français, selon les plans de l’architecte Charles Badger. Construit à partir de décembre 1863 dans le style « Beaux-Arts », il est inauguré le 2 juillet 1865.

Situé en plein cœur du parc des Sources, le Casino de Vichy est un des symboles de la ville. Agrandi avec la construction de l’Opéra, en 1901, il est facilement repérable. Sa façade principale, ouverte sur le parc, est ornée de quatre cariatides représentant les quatre saisons.  Lors de son premier séjour dans la cité thermale, en1861, Napoléon III, Empereur des Français déplore l’absence de casino. « Il y a, à l’emplacement de l’actuel hall des Sources, un établissement de bains construit en 1831. Et c’est à l’étage de celui-ci, appelé la Rotonde de l’établissement thermal, que sont donnés quelques concerts et spectacles. » énonce Fabien Noble, directeur du musée de l’Opéra de Vichy. C’est ici qu’un grand gala est organisé en l’honneur de Napoléon III. « Il y avait une petite scène qui ne permettait pas une production artistique très poussée. » Et cela ne correspond pas au niveau de prestation que l’Empereur souhaite pour Vichy. Il veut en faire la première station thermale européenne et ordonne, par décret, de grands travaux d’urbanisme. « On perce des routes thermales qui favorisent l’arrivée dans le centre-ville, on construit la gare, l’église Saint-Louis, les parcs d’Allier et le Casino. »

Vichy est la Reine des villes d’eaux et la capitale d’été de la musique

L’édification de ce dernier est prise en charge par la Compagnie fermière de Vichy. C’est Charles Badger, architecte parisien, qui va en exécuter les plans. Les travaux commencent en décembre 1863. Le Casino est inauguré le 2 juillet 1865. « Il est le pendant des établissements de bains situés de l’autre côté du parc des Sources et répond au besoin de divertissement sur la deuxième grande moitié du XIXeme et la première du XXeme siècle. » À partir de cette date, on va dissocier la fonction de soin de la fonction de divertissement. « Il n’est pas le premier casino construit dans une ville thermale mais il est le premier à inclure une salle de théâtre. Il dispose également de plusieurs salons de jeux, d’un salon de lecture réservé aux messieurs, d’un salon de conversation destiné aux dames et d’une vaste salle des fêtes. La salle de théâtre est relativement moderne avec une scène de taille modeste mais qui offre de vastes possibilités artistiques et peut accueillir environ 1.000 spectateurs. Cela permet de recevoir de grands artistes et aussi de produire beaucoup de musique, d’opéra, de théâtre et des ballets. Vichy est la Reine des villes d’eaux et la capitale d’été de la musique. » Mais le théâtre va rapidement montrer son insuffisance face à l’essor de la cité thermale qui accueille toujours plus de curistes sur la fin du XIXème siècle.

« A partir de 1901, on l’appelle le Grand Casino de Vichy »

C’est pourquoi la construction de l’opéra est lancée. La salle de théâtre de 1865 et les différents espaces du bâtiment voient leurs fonctions redistribuées. La salle de spectacle est transformée en salle de jeux au prix de travaux assez  importants. « Le toit de l’ancien théâtre est rehaussé derrière un fronton. Et à partir de 1901, on l’appelle le Grand Casino de Vichy. » Et pour cause. Ici, c’est le temple des jeux. Mais pas encore d’argent : Les petits chevaux et le billard sont très prisés. A partir de 1907, l’argent fait son apparition avec le baccara ou la roulette.

À la fin du XIXème siècle, c’est presque 2.000 personnes qui viennent chaque jour. « On en était même à réduire la durée des abonnements qui étaient initialement de trois semaines, correspondant au 21 jours de cure, pour permettre au plus grand nombre de venir se divertir. » Face à cette affluence toujours plus forte, on va sans cesse pousser les murs pour agrandir les lieux. « La ville fonctionnait seulement l’été, de mai à septembre. Mais dans les plus grandes années, c’était presque 200.000 curistes et touristes en cinq mois. C’était incroyable. Surtout que beaucoup venaient de l’étranger et des colonies. » Une extension est réalisée sur la partie ouest. Elle abritera un restaurant dans l’entre-deux-guerres. En 1911, la façade devant la salle Berlioz est avancée afin d’ouvrir un nouvel espace destiné au baccara.

Et puis vient le déclin.« La fin des colonies dans les années soixante et l’arrivée des congés payés ont fait que Vichy, qui n’est pas en bord de mer, est un peu passée de mode. L’orchestre d’une centaine de musiciens va progressivement voir son effectif diminuer jusqu’à disparaitre en raison de son coût élevé. » La ville rachète le bâtiment et devient propriétaire des lieux le 14 juin 1988. Après une vaste campagne de travaux, elle y installe le Palais des Congrès en 1995.

Visitez le Grand Casino de Vichy en 360° :

Photo d’archives :


Partagez sur :

En poursuivant votre navigation sur ce site www.vichy-patrimoine-mondial.com, vous acceptez l’utilisation de cookies ou technologies similaires pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur et pour mesurer l'audience de ce site Internet. En savoir plus